y-bulman-birds-eye-view-of-city-of-winnipeg-1900-flickr-and-lac-croppedLes Amis d’Upper Fort Garry, par l’entremise du Comité  chargé de la consultation sur le contenu, de concert avec des professionnels du patrimoine, ont développé un certain nombre de thèmes pour raconter l’histoire d’Upper Fort Garry et le rôle important du fort dans l’histoire du Manitoba et de l’Ouest canadien. À l’issue d’une rencontre avec des experts du patrimoine, onze thèmes ont été développés. Comme certains d’entre eux se recouvraient les uns les autres, on les a réduits aux sept sujets indiqués plus bas. Ces thèmes représentent un raffinement des sujets qu’avait proposés le Comité.

Les thèmes historiques que l’on explique concernant Upper Fort Garry et les nombreux récits interconnectés qu’ils engendrent reposent sur deux cadres de travail connexes mais très importants sur le plan de l’interprétation historique : la construction de la nation et les conflits culturels, d’une part, et le débat public, d’autre part. Ces cadres très accommodants fournissent le contexte de l’histoire du fort et mènent logiquement à un sous-ensemble de thèmes et de récits comme partie intégrante de l’histoire du rôle économique, culturel et politique que le fort a joué au Canada et au-delà des frontières. L’importance de l’influence économique et politique du fort sur le développement de l’Ouest canadien, et sans doute sur les valeurs du pays dans son ensemble, explicite le thème de la construction de la nation. Entre-temps, la convergence des cultures de l’Ouest du 19e siècle (crie, ojibwée, dakota, métisse, américaine, anglaise, écossaise, canadienne francophone et canadienne anglophone) illustre le conflit entre les droits des Autochtones et les intérêts commerciaux et nationaux; un récit qui démontre la confrontation et, ultimement, le ressentiment, la défiance, l’assimilation et l’exclusion. C’est un récit de base sur l’histoire d’Upper Fort Garry.

Pourtant, la fondation du Manitoba, l’extension de l’autorité du Canada sur l’ensemble du Nord-Ouest et, enfin, l’entrée de la Colombie-Britannique (1871) et de l’Arctique (1880) dans la Confédération sont le fruit de la gouvernance exercée dans le fort, d’abord aux mains de la Compagnie de la Baie d’Hudson, puis du gouvernement provisoire sous Louis Riel.

L’ensemble des thèmes indiqués plus bas résument l’importance d’Upper Fort Garry au 19e siècle et son influence définitif sur le commerce, la culture et l’urbanisation pendant le 20e siècle. Bon nombre de ces thèmes peuvent être interprétés d’une perspective à la fois locale et mondiale, et évoquent une variété d’événements et de significations. Ils portent sur le commerce, la gouvernance, les divergences et les convergences culturelles, et le rôle du fort à titre d’entrepôt et de porte d’entrée de l’Ouest. De ces exposés de faits plus généraux émane tout un lot de récits à raconter sur le site par divers médias.